Immunodéficience sévère après un traitement par rituximab

Ceci est rapporté par la Commission des médicaments de l'Association médicale allemande (AkdÄ) dans un rapport actuel. Selon AkdÄ, un traitement de substitution par immunoglobulines doit donc avoir lieu à un stade précoce de l'hypogammaglobulinémie sévère. De plus, le nombre de lymphocytes et la concentration d'immunoglobulines doivent être contrôlés régulièrement pendant le traitement par rituximab. Les patients présentant des anomalies doivent être surveillés à cet égard même après la fin du traitement, car des déficits immunitaires durables peuvent persister longtemps après le traitement. La protection vaccinale des patients doit être actualisée avant de commencer le traitement. Lors du diagnostic d'infections chez les patients après un traitement par rituximab, un éventuel manque de détection des immunoglobulines spécifiques du virus doit être envisagé et la détection directe du virus par PCR doit être envisagée à un stade précoce.

Utilisation du rituximab

Le rituximab est un anticorps monoclonal approuvé pour le traitement de diverses maladies hématologiques malignes, ainsi que pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de la granulomatose avec polyangéite et de la polyangéite microscopique.

Les rapports de cas détaillés peuvent être trouvés à l'AkdÄ sous le lien suivant.

!-- GDPR -->