STIKO recommande la vaccination contre le zona

Avec la publication du Bulletin Epidémiologique 50/2018, la Commission Permanente de Vaccination (STIKO) recommande l'utilisation généralisée du vaccin avec adjuvant contre le zona (HZ / su) mort comme vaccin standard contre l'herpès zoster pour toutes les personnes en bonne santé dès l'âge de 60 ans. Pour les personnes immunodéprimées et les patients atteints d'autres maladies sous-jacentes graves, la Commission de vaccination préconise la vaccination contre le zona à partir de 50 ans. Le STIKO justifie la recommandation de l'indication vaccinale avec le risque accru pour la santé de ces patients de développer l'herpès zoster. De plus, ce groupe est plus sujet aux complications et aux effets à long terme tels que la névralgie post-thérapeutique (PHN).

La vaccination standard à partir de 60 ans est la plus économique

Selon une évaluation approfondie du STIKO, une vaccination contre le zona prévient le zona plus efficacement si elle est administrée à partir de 60 ans. Les vaccinations pour les personnes âgées de 70 ans et plus ont le plus grand effet épidémiologique pour éviter des complications telles que la névralgie post-thérapeutique (NSP). Selon des calculs mathématiques, l'âge de vaccination le moins cher est de 65 ans. Pour les deux âges de vaccination (60 et 65 ans), le même nombre de personnes devrait être vacciné afin de prévenir le zona (nombre nécessaire pour vacciner, NNV). La prévention du zona étant la condition préalable décisive pour réduire la charge de morbidité liée à l'âge et éviter les complications ou les effets à long terme, l'âge de la vaccination a été fixé à 60 ans. STIKO est convaincu que les vaccinations à cet âge offrent la protection la plus économique contre le zona et ses complications.

Les groupes à risque bénéficient d'une vaccination indiquée

En plus de la vaccination standard à partir de 60 ans, le STIKO recommande aux personnes appartenant à un groupe à risque de se faire vacciner contre le zona à partir de 50 ans. Ceux-ci incluent les personnes atteintes d'une maladie sous-jacente générale sévère et les patients immunodéprimés. Ils présentent un risque accru pour la santé de développer le zona, y compris ses complications et ses effets à long terme.

L'effet protecteur et l'innocuité du vaccin ont été confirmés dans plusieurs études chez des patients dont le système immunitaire est affaibli. Selon l'analyse des données stratifiées, l'efficacité du vaccin pour les personnes atteintes d'une maladie sous-jacente telle que la polyarthrite rhumatoïde ou le diabète sucré était tout aussi certaine que dans les groupes de comparaison.

Les personnes à risque

La vaccination indiquée est recommandée pour les personnes atteintes des maladies suivantes:

  • Immunodéficience congénitale ou acquise ou immunosuppression
  • Infection par le VIH
  • La polyarthrite rhumatoïde
  • Lupus érythémateux disséminé (LED)
  • Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin telles que la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn
  • Maladies pulmonaires obstructives chroniques telles que la MPOC ou l'asthme bronchique
  • L'insuffisance rénale chronique
  • Diabète sucré.

STIKO recommande un vaccin mort

Pour les vaccinations standard et indiquées pour protéger contre le zona, le STIKO dénonce expressément le vaccin vivant contre le zona et recommande de n'utiliser que le vaccin HZ / su dead.

Le vaccin sous-unitaire mort avec adjuvant (Shingrix, GlaxoSmithKline) pour la prévention du zona et des névralgies post-thérapeutiques est approuvé pour les personnes âgées de 50 ans et plus depuis mars 2018. Shingrix est disponible en Allemagne depuis mai 2018. Le vaccin mort peut prévenir efficacement le zona chez les personnes de plus de 50 ans. L'efficacité est de 92% dans tous les groupes d'âge après la 50e décennie de la vie. L'effet protecteur diminue légèrement avec l'âge, mais se situe toujours autour de 90% chez les ≥ 70 ans.

Vaccin vivant avec une faible efficacité et un champ d'application limité

Le vaccin vivant atténué (Zostavax) pour prévenir le zona est approuvé pour les personnes âgées de 50 ans et plus depuis 2006 et est disponible en Allemagne depuis septembre 2013. En raison de sa moindre efficacité et de son champ d'application réduit par rapport au vaccin HZ / su mort, STIKO ne recommande pas Zostavax ni comme vaccination standard ni comme vaccination d'indication.

Calendrier de vaccination

Le STIKO recommande une série de deux injections intramusculaires. Ceux-ci doivent être administrés à des intervalles d'au moins deux à un maximum de six mois.

La vaccination avec le vaccin HZ / su dead est considérée comme sûre, mais très réactive. Les réactions locales et systémiques telles que rougeur, gonflement et douleur au site d'injection ne sont pas rares. Ceux-ci peuvent durer jusqu'à plusieurs jours, mais disparaissent généralement après 48 à 72 heures. Les patients doivent en être informés lors de la discussion éducative. Dans le même temps, il convient de souligner que, malgré des réactions locales, la deuxième dose de vaccin ne doit pas être supprimée. Ceci est essentiel pour une protection vaccinale sûre.

Le vaccin HZ / su inactivé peut être administré en même temps que des vaccins antigrippaux saisonniers inactivés sans adjuvant.

Justification de la recommandation de vaccination

Le STIKO a justifié la décision d'une recommandation de vaccination par la charge de morbidité élevée du zona et l'efficacité sûre du vaccin mort. En Allemagne, environ 99,5% des adultes de plus de 50 ans sont infectés par le virus varicelle-zona. Selon l'Institut Robert Koch (RKI), plus de 300 000 personnes contractent le zona chaque année. Environ 5% des personnes touchées développent une névralgie post-thérapeutique. Ces conséquences à long terme, difficiles à traiter, peuvent altérer considérablement la qualité de vie. Les personnes âgées et les patients ayant un système immunitaire affaibli ou des maladies chroniques sous-jacentes ont un risque accru de maladie et de complications.

Aucune prestation en espèces pour le moment

La commission de vaccination informe que la vaccination contre le zona n'est pas un service obligatoire des assurances maladie légales même après recommandation officielle. Un remboursement sécurisé des frais n'est garanti que si le Comité mixte fédéral (G-BA) émet un avis positif sur l'inclusion dans le guide de vaccination. Il a trois mois pour le faire. En attendant sa publication au Journal officiel, le vaccin contre le zona recommandé par le STIKO ne peut être prescrit et facturé que sur ordonnance privée. Cependant, des décisions individuelles positives des assurances maladie légales sont envisageables sur demande individuelle.

!-- GDPR -->