Xeljanz® (tofacitinib): utilisation restreinte en raison du risque de caillots sanguins dans les poumons

Ces groupes à risque comprennent les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque, de cancer, de troubles hémorragiques héréditaires ou ayant des antécédents de caillots sanguins, et les personnes prenant des contraceptifs hormonaux combinés, recevant un traitement hormonal substitutif ou subissant une intervention chirurgicale majeure.

En outre, les médecins doivent tenir compte d'autres facteurs pouvant augmenter le risque de caillots sanguins dans les poumons:

  • Âge
  • obésité
  • Fumée
  • Immobilisation


Xeljanz® est actuellement approuvé pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de l'arthrite psoriasique et de la colite ulcéreuse sévère.

La recommandation du comité d'évaluation des risques de pharmacovigilance (PRAC) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) fait suite aux résultats d'une étude en cours (étude A3921133) chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde présentant un risque accru de caillots sanguins dans les poumons et la mortalité Une dose de 10 mg deux fois par jour a été utilisée, soit deux fois la dose recommandée pour la polyarthrite rhumatoïde.

Étant donné que 10 mg de Xeljanz® est la seule dose initiale recommandée pour la colite ulcéreuse, les patients à haut risque de caillots sanguins dans cette indication ne doivent pas être réadaptés à Xeljanz®. Les patients à haut risque qui prennent actuellement cette dose, quelle que soit la maladie sous-jacente, doivent passer à des traitements alternatifs.

Les patients ne doivent pas arrêter ou modifier leur dose de Xeljanz® sans en parler à leur médecin. Vous devez consulter immédiatement un médecin si vous ressentez des symptômes tels que des difficultés respiratoires, des douleurs thoraciques ou des douleurs dans le haut du dos, ou des crachats de sang, qui pourraient indiquer la présence d'un caillot sanguin dans les poumons.

Les nouvelles recommandations sont préliminaires. Vous suivez les conseils précédents du PRAC pour ne pas dépasser la dose recommandée de 5 mg deux fois par jour dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

Le PRAC procédera maintenant à un examen de toutes les informations disponibles. Les résultats seront ensuite mis à la disposition des patients et des professionnels de la santé sous forme de lignes directrices mises à jour.

Information pour les professionnels de la santé

  • Une étude portant sur le tofacitinib 10 mg deux fois par jour a révélé un risque accru d'embolie pulmonaire et de mortalité toutes causes confondues dans la polyarthrite rhumatoïde.
  • Ces résultats proviennent de l'étude A3921133, une étude ouverte en cours évaluant la tolérance du tofacitinib 5 mg deux fois par jour et du tofacitinib 10 mg deux fois par jour par rapport à un inhibiteur du facteur de nécrose tumorale (TNF) chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Les patients de l'étude sont âgés de 50 ans ou plus et présentent au moins un facteur de risque cardiovasculaire supplémentaire.
  • Les résultats préliminaires de l'étude ont montré qu'il y avait 19 cas d'embolie pulmonaire sur 3 883 patients-années dans le bras tofacitinib 10 mg deux fois par jour de l'étude, contre 3 cas sur 3 982 dans le bras inhibiteur du TNF. De plus, il y a eu 45 décès de causes diverses sur 3 897 patients-années dans le bras «10 mg deux fois par jour» comparativement à 25 cas sur 3 982 patients-années dans le groupe des inhibiteurs du TNF.
  • Au cours de la période d'examen détaillé de ces risques, les médecins ne doivent pas prescrire la dose élevée (10 mg deux fois par jour) aux patients souffrant d'insuffisance cardiaque, de troubles héréditaires de la coagulation, ayant des antécédents de thromboembolie veineuse, de thrombose veineuse profonde ou d'embolie pulmonaire, par voie hormonale combinée contraceptifs ou hormonothérapie substitutive, avec des maladies malignes qui vont subir une intervention chirurgicale majeure.
  • Les autres facteurs de risque à prendre en compte lors de la prescription de tofacitinib 10 mg deux fois par jour sont l'âge, l'obésité (IMC> 30), le tabagisme et l'immobilisation.
  • Les patients qui sont déjà traités avec la dose de 10 mg deux fois par jour et qui présentent un risque élevé d'embolie pulmonaire doivent passer à des traitements alternatifs.
  • Au fur et à mesure que l'évaluation des résultats de l'étude se poursuit, les prescripteurs doivent continuer à respecter la dose acceptable de 5 mg deux fois par jour pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et du rhumatisme psoriasique.
  • Les patients recevant du tofacitinib, quelle que soit l'indication, doivent être surveillés pour détecter tout signe et symptôme d'embolie pulmonaire et il est recommandé de consulter immédiatement un médecin en cas de découverte.
  • Une lettre sera envoyée à tous les professionnels de la santé censés prescrire le médicament pour les informer des recommandations thérapeutiques préliminaires.

Information pour les patients

  • Une étude en cours chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde a montré qu'il existe un risque accru de caillots sanguins dangereux dans les poumons et de décès lorsque Xeljanz® est administré à une dose de 10 mg deux fois par jour.
  • Cette dose est supérieure à la dose approuvée de 5 mg deux fois par jour pour la polyarthrite rhumatoïde. Cependant, cette dose est utilisée pour le traitement initial des patients atteints de rectocolite hémorragique (jusqu'à 16 semaines) et peut également être utilisée chez certains patients si le traitement est poursuivi.
  • Au cours de la phase d'évaluation détaillée de Xeljanz®, si vous êtes traité par Xeljanz® 10 mg deux fois par jour et que vous présentez un risque élevé de formation de caillots sanguins dans les poumons, votre médecin pourra vous orienter vers un autre traitement.
  • Vous pouvez présenter un risque élevé de formation de caillots sanguins dans les poumons si vous souffrez d'insuffisance cardiaque (lorsque le cœur ne fonctionne pas aussi bien qu'il le devrait), si vous avez des troubles héréditaires de la coagulation sanguine, si vous avez des caillots sanguins dans vos veines, si vous utilisez des contraceptifs hormonaux combinés ou traitement hormonal substitutif, avez un cancer ou avez récemment subi ou êtes sur le point de subir une intervention chirurgicale majeure.
  • Votre médecin tiendra également compte de votre âge, si vous êtes obèse (votre indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30), fumez ou êtes immobilisé lors de l'évaluation de votre risque de formation de caillots sanguins.
  • Si vous êtes traité par Xeljanz®, vous ne devez pas modifier la dose ni arrêter de prendre le médicament sans en discuter avec votre médecin.
  • Consultez immédiatement un médecin si vous présentez l'un des symptômes suivants, qui pourraient être des signes d'un caillot sanguin dans les poumons: difficulté à respirer, douleur à la poitrine ou au haut du dos, crachats de sang, transpiration excessive et peau bleuâtre.
  • Si vous avez des inquiétudes concernant vos médicaments, vous devez en discuter avec un médecin ou un pharmacien.
!-- GDPR -->